Accueil » Traduction assermentée : Définition et avantages

Traduction assermentée : Définition et avantages

by admin
traduction assermentée

La traduction assermentée, contrairement aux autres types de traduction, présente un certain nombre de caractéristiques très spécifiques. C’est d’ailleurs pour cette raison que sa rédaction ainsi que son utilisation doivent respecter quelques principes très importants. Que faut-il savoir cette traduction ? Découvrez ici tout à ce propos.

Qu’est-ce que la traduction assermentée ?

Une traduction assermentée est une traduction à laquelle les autorités accordent la même valeur juridique qu’à un document officiel. Il est vrai que la plupart du temps ce sont les documents originaux qui sont acceptés dans l’administration. Cependant, recourir à cette traduction vous permet de donner un caractère officiel à votre document le rendant de ce fait recevable par les autorités. Toutefois, il faut que celle-ci prenne en compte l’intégralité du texte original et soit effectuée par un expert reconnu par la cour d’appel avant d’être valide.

Comment reconnaître une traduction assermentée ?

Une traduction assermentée se reconnaît grâce à la présence d’un certain nombre d’éléments bien précis. Le premier est la signature manuscrite du traducteur assermenté ayant fait la traduction. Le second est son sceau obligatoire à apposer sur le document après la mention traduction certifiée conforme à l’original. En outre, il faudra également porter une attention particulière à la mise en forme du document original ainsi qu’à sa présentation. Lorsque l’un de ces éléments ne figure pas sur le document alors celui-ci ne peut être considéré comme juridiquement valide et homologué. Par conséquent, il ne pourra pas être présenté en lieu et place du document original aux autorités.

Par ailleurs, il est important que le traducteur mentionne son nom et prénom, mais également les langues dans lesquelles il est assermenté.

Comment devenir un traducteur assermenté ?

Le métier de traducteur assermenté à l’instar des autres métiers du corps judiciaire nécessite un certain nombre de savoir-faire et de savoir-être. Ainsi, pour devenir un traducteur assermenté, il vous faudra déposer votre dossier de candidature auprès du procureur de la République de la cour d’appel où vous souhaitez officier. Celui-ci se chargera d’examiner vos compétences dans le domaine linguistique, législatif, terminologique, etc. Il est nécessaire de souligner que le respect des règles de déontologie ainsi qu’une charte de qualités sont nécessaires lorsque vous désirez postuler à un tel métier.

De plus, il vous faudra présenter un casier judiciaire vierge, la preuve de votre expérience ainsi que vos motivations. Des enquêtes de moralités devront également être faites par la police afin de vérifier la véracité des informations que vous avez fournies. Une fois que tous ces éléments auront été vérifiés et que votre candidature sera acceptée, il vous faudra prêter serment au tribunal.

Quand faire une traduction assermentée ?

La traduction assermentée est souvent établie quand une autorité administrative ou juridique exige un document officiel. Ainsi, lorsque la demande est faite, il vous faudra recourir à un traducteur assermenté afin de pouvoir satisfaire aux exigences de la loi. Les documents qui sont généralement concernés par cette traduction sont les actes d’état civil, comme les actes de naissance, livrets de famille, actes de mariage et autres. Les actes notariés comme les testaments, les actes de vente, sont également concernés ainsi que les documents juridiques, les documents commerciaux et de travail comme les registres de société, les statuts de sociétés, etc.

You may also like

Leave a Comment