Accueil » Micro crédit en ligne : quels sont les différents types et comment les obtenir ?

Micro crédit en ligne : quels sont les différents types et comment les obtenir ?

by admin
micro crédit en ligne

Dans la vie, il n’est pas rare de faire face à un besoin d’argent urgent. Lorsque vous ne pouvez pas compter sur vos proches, le micro-crédit en ligne est l’une des meilleures solutions. Il existe de nombreuses structures qui peuvent vous accorder un prêt. Avec le progrès de l’internet, vous n’avez plus besoin de vous déplacer afin de déposer votre dossier. Depuis votre maison, vous pouvez effectuer votre demande grâce à un appareil mobile. Comment obtenir un microcrédit en ligne ? Quels sont les différents types de micro-crédits que vous pouvez demander ? Retrouvez plus de détails dans cet article.

Micro crédit en ligne : quel est le principe ?

Autrefois, dédié aux entrepreneurs dans les pays émergents, le micro-crédit en ligne est accessible aujourd’hui sur les continents. Créé il y a une trentaine d’années, ce mode de financement est réservé aux personnes à faibles revenus et qui sont exclues du système de prêt bancaire traditionnel.

Le micro-crédit peut à la fois servir au financement des projets personnels (l’achat des biens et services) et professionnels (création d’entreprises). Les montants de ce prêt varient entre 100 et 8000 euros. Dans le cas de certains projets professionnels, il peut aller jusqu’à 10 000 euros.

Le délai maximum pour le remboursement varie selon le type de prêt. Il va de 6 à 12 mois pour les projets personnels et au-delà pour les projets professionnels. D’une manière générale, la durée maximale de remboursement ne dépasse pas 7 ans. Pour ce qui concerne le taux d’intérêt, il est compris entre 1,5 et 4 %.

Les différents types de micro-crédit en ligne

Le micro-crédit en ligne peut prendre différentes formes :

  • Micro-crédit personnel
  • Micro-crédit professionnel
  • Micro-crédit social

Micro-crédit personnel

Le micro-crédit en ligne sert généralement à améliorer les conditions de vie du bénéficiaire. Ce prêt permet à l’emprunteur de gérer les imprévus et de profiter d’une situation sociale aisée.

Le micro-crédit personnel est réservé au financement des projets personnels. Le bénéficiaire peut l’utiliser par exemple pour réparer sa voiture, acheter un bien immobilier, payer les frais de soin médical ou s’offrir une formation.

Micro-crédit professionnel

Le micro-crédit professionnel est proposé par des associations. Situé entre 1000 et 12 000 euros, ce type de prêt est dédié aux personnes à revenus insuffisants qui n’ont pas accès aux crédits bancaires traditionnels.

Dans cette catégorie de personnes, on retrouve des impayés, des sans emploi, des travailleurs à temps partiel, etc. Le souscripteur du micro-crédit professionnel peut utiliser les fonds pour créer ou reprendre une entreprise.

Micro-crédit social

Le micro-crédit social est le mini-prêt personnel octroyé par les acteurs publics et parapublics. Pour ce type de prêt, l’emprunteur peut bénéficier entre 300 et 5000 euros en fonction de sa situation financière. Dans certains cas, le montant prêté peut dépasser 5000 euros.

Il s’agit d’un prêt à la consommation qui doit être utilisé pour les besoins nécessaires. On peut évoquer par exemple l’achat de meubles, lave-linge ou appareils auditifs. Ce mini-prêt peut servi à payer les études des enfants ou une formation professionnelle.

Peu connues du grand public, les associations proposent aussi des mini-prêts. C’est ce qu’on appelle le micro-crédit associatif. Si ce type de prêt est moins populaire, c’est parce que les associations investissent peu dans des publicités à grande échelle.

Comment obtenir un micro-crédit en ligne ?

Pour bénéficier d’un micro-crédit en ligne, il existe certaines démarches que l’emprunteur doit effectuer. Qu’il s’agisse d’un mini-prêt personnel ou professionnel, le processus reste le même. Les systèmes bancaires classiques n’octroient pas directement ce type de prêt. Peu de banques proposent des prêts avec des montants aussi faibles.

Il va falloir donc passer par un réseau d’accompagnement social qui va jouer un rôle d’intermédiaire entre le souscripteur et la banque. Ce réseau d’accompagnement social peut être constitué des centres communaux d’action sociale (CCAS), des régies de quartier et maisons pour emploi, des associations à but social, etc.

Chaque institution avec ses règles. C’est pourquoi il est important de vous renseigner auprès des organismes concernés pour connaître au préalable les règles. Le réseau d’accompagnement social a pour mission de vous aider à monter un dossier et vous conseiller.

Pour monter le dossier, certains documents nécessaires doivent être fournis par l’emprunteur. Il s’agit d’un relevé d’identité bancaire (RIB) et d’une pièce d’identité. Chez certains organismes, des justificatifs supplémentaires peuvent être demandés : justificatif de revenus, de domicile et de paiement d’impôt.

Après l’envoi du dossier, l’emprunteur doit recevoir une réponse. Le délai de réponse varie d’un organisme à l’autre. Toutefois, la réponse vient assez rapidement étant donné que tout le processus se déroule en ligne.

 

 

 

 

You may also like

Leave a Comment